Un beau dimanche aux couleurs de l’Afrique

Un si beau dimanche pour tous !

Sous un soleil radieux,  une belle assemblée colorée  est venue prendre place autour de la table d’autel , parée des ornements « à l’africaine », sur le parvis de l’église d’Epinouze, pour prendre part à la célébration présidée par le Père Clément  entouré de nos deux diacres, Jean Chardon et Jean-Marie Reynaud, et animée par nos sympathiques   « Fondus ».
A l’invitation du groupe des fondus,  beaucoup s’étaient vêtus de tenues africaines, aux couleurs vives et chatoyantes.
Cette belle idée  a germé au cours d’une rencontre de « partage » et de cheminement aux côtés du Père Clément dès son arrivée en Paroisse, pour se concrétiser ce dimanche de mai, « Journée pour Tous ».

             L’Amour de Dieu n’a pas de frontière                            La Cha / ri / té n’a pas de frontière

nous disait le Père Clément dans son homélie, et la messe a été célébrée en union de prière avec la Communauté de Diou, du Mali, soutenue depuis longtemps  par les « Fondus » grâce à leurs différentes actions.

Par une longue procession, les offrandes les plus diverses ont été déposées au pied de l’autel, :  Pain, vin , corbeilles de fruits , bouquets de fleurs, de rhubarbe,  paniers d’œufs, planisfère, drapeau du Burkina, version macarons,  marmite….

Après sa préface dite dans sa langue maternelle du Burkina Faso, le Père Clément a souhaité à  nos joyeux « Fondus »  de  continuer à  se fondre dans le monde d’aujourd’hui.

A l’issue de cette belle célébration qui a enthousiasmé l’assemblée,  tout le monde s’est retrouvé à l’ombrage des arbres, pour déguster un magnifique apéritif africain, aussi varié  que savoureux, inspiré et largement préparé par la Famille Magba.

La journée s’est prolongée par le repas partagé et  la traditionnelle partie de pétanques.

Grand merci à nos Fondus ! Grand merci Père Clément !   Cécile

Que dire de ces merveilles ?
Les photos parlent d’elles-mêmes
-de la météo exceptionnelle.
-de la joie et de la vitalité de l’assemblée.

 

Je souligne
-l’émotion à entendre le P. Clément chanter la préface dans sa langue maternelle.
-Le dynamisme des jeunes à l’animation Mathilde, c’est ça ?)
– et tous ceux qui ont ‘joué le jeu’ de s’habiller en ‘mode Afrique’… Il était parfois plus difficile de les reconnaître qu’au temps encore récent des ‘masques’ !
Marguerite

vidéo