Quatre signes
 

Des argiles de genèse
et du souffle de ton désir,
Seigneur de Création,
tu as tiré les vivants.
Pour l’éternité
tu les as établis
dans le don de ta tendresse
et tu les as baptisés
du nom unique
que rien,
nulle part et à jamais,
ne saurait effacer :
"Mes enfants bien -aimés !"
Cela est très beau !

Premier signe :
Première lumière sur la terre.

Tu éveilles leurs yeux,
tu dévoiles leur esprit,
Seigneur de grâce.
Alors l’amour qui les saisit
leur apprenant à se donner,
la conscience qui éclaire
leur liberté,
les événements
où les humbles se redressent
maîtres de leur histoire,
et même le soleil, la lune
avec le tournoiement des astres,
deviennent pour eux
les signes discrets
de ta bienveillante proximité.
Cela est très beau !

Deuxième signe :
Deuxième lumière sur la terre.

Tu t’approches
pour les initier à l’espérance,
de peur qu’ils ne se perdent
quand pour eux la vie
se change en chemin
d’absurdité,
Seigneur de Passion.
Quand ils se tournent
vers d’inutiles trésors,
tu alertes leur cœur
afin qu’ils entendent ta Parole
qui maintient en eux,
comme un creuset ardent,
l’amour de ta présence.
Cela est très beau !

Troisième signe :
Troisième lumière sur la terre.

Mais tu demeures le Puissant :
eux demeurent
l’œuvre de tes mains.
Tu décides de rejoindre
leur rang,
Seigneur d’humanité,
tant il est vrai
que tout amour exige
le dépouillement
de sa condition
et s’épanouit seulement
dans le partage et le service
d’égal à égal.
Cela est vraiment très beau !

Quatrième signe :
Quatrième lumière sur la terre.

Tout est accompli :
les signes sont posés.
Les quatre coins
du temps et des cœurs
sont jalonnés de lumière :
la terre est prête.
Alors Dieu vient lui-même,
en amour et en tendresse.
Alors Dieu vient lui-même,
en homme en esprit
et en corps et en cœur.
Alors Dieu vient lui-même,
en Jésus Christ,
en chair et en sang et en parole.
Dieu et l’Homme se rencontrent.
La terre est en pleine lumière.
En vérité, cela est très beau !

Au quatre coins de la terre
sont plantées les lumières
de Dieu-avec-les-hommes.
Les quatre vents de l’univers
soufflent la Nouvelle
jusqu’aux extrémités de la terre.
Les quatre éléments chantent
la joie de la présence de Dieu,
car tout, dorénavant,
sera renouvelé.
Charles SINGER






  Mentions légales   Contact   Administration                Suivre la vie du site    SPIP