Le sacrement
 

- Dieu fait déjà signe au malade à travers la visite d’un frère : « J’étais malade et vous m’avez visité », dit Jésus. Et quand un frère est atteint gravement, qu’il y a danger pour sa vie, Dieu lui fait signe à travers le Sacrement de l’Onction.

- « Si l’un d’entre vous est malade, qu’il appelle ceux qui exercent dans l’Eglise la fonction d’Anciens : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d’huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et, s’il a commis des péchés, il recevra le pardon. » Ainsi parlait l’Apôtre Jacques (5/14-15)... Jésus a donc confié à son Eglise de poursuivre la mission de guérir et de soulager.

- Ce Sacrement de guérison n’est pas à confondre avec l’Extrême Onction donner pour faire le « passage » par la mort.

- L’Onction des malades consiste en une imposition des mains et en une onction d’huile sur le front et dans la paume des mains du malade.






  Mentions légales   Contact   Administration                Suivre la vie du site    SPIP