En marche vers Pâques
 

Au long de sa vie publique, Jésus n’a pas cessé de guérir, relever, pardonner, sans jamais poser de conditions, un simple "Va" accompagnant des gestes de salut. Il s’agit donc d’un mise en marche dans la lumière qu’il invite à suivre en conformité avec sa propre vie : aimer sans restriction, pardonner, relever, guérir.

La Semaine sainte est la quintessence de ce programme.
Jésus nous montre le chemin.

Du Jeudi saint au dimanche de Pâques, les chrétiens célèbrent le mystère central de leur foi : la mort et la résurrection du Christ.

Pourquoi ces trois jours ?

L’Église célèbre dans un seul et même mouvement la passion, la mort et la résurrection du Christ. Elle manifeste ainsi le lien essentiel entre la manière dont le Christ vit et meurt, « donnant sa vie pour ses amis » (Jean 15, 12), et sa résurrection d’entre les morts. Celle-ci manifeste que l’existence du Christ, telle qu’elle a été vécue jusque sur la croix, est accueillie et sauvée par Dieu.

JEUDI SAINT
célébration à l’église d’Epinouze à 19h

Dans la soirée du jeudi avant Pâques, nous célèbrons la Cène, l’ultime repas du Christ avec ses disciples, où il leur annonce le don qu’il va faire de sa vie, librement et par amour. Le soir du Jeudi saint, on effectue le rite du lavement des pieds et on célèbre solennellement l’Eucharistie. À la fin de la messe la prière se poursuit en accompagnant le Christ dans la nuit de son arrestation au Jardin des oliviers.

VENDREDI SAINT

Bol de riz avec l’Ecole Saint François les Goelands à 12h à St Rambert
Chemin de croix à 15h  : Andancette Anneyron Lens Lestang Saint Rambert Saint Sorlin
Célébration de la Croix à 19h église de Saint Rambert

Nous célébrons l’abaissement de Dieu qui va jusqu’à la croix pour rejoindre les hommes, la révélation d’un Dieu qui n’est qu’amour.
Durant cette journée, nous accompagnons le Christ en sa Passion, relisant ensemble le récit de son arrestation et de sa mise à mort. Au cours de l’office, la liturgie prévoit un geste de vénération de la croix. Le chemin de croix a lieu dans l’après-midi du vendredi et consiste en une pérégrination en quatorze étapes à la suite du Christ.

SAMEDI SAINT

La journée du Samedi saint est la seule de l’année liturgique qui ne comprend aucun office collectif. Aucun sacrement n’est célébré. C’est un jour de silence et de recueillement, un jour d’attente.

La Tradition lui associe « la descente aux enfers », particulièrement présente dans la spiritualité byzantine : le Christ rejoint les morts restés loin de Dieu, à commencer par Adam et Ève, pour les associer à la délivrance imminente de sa résurrection.

VIGILE PASCALE et DIMANCHE de PAQUES -

Vigile pascale à 21h à l’église de Saint Sorlin
Messe du jour de Pâques à 10h église d’Anneyron

Aussi bien lors de la liturgie nocturne du Samedi saint qu’au dimanche de Pâques -, l’Église célèbre la résurrection de Jésus, son « passage » de la mort à la vie. Selon la foi chrétienne, Dieu n’a pas laissé son Fils crucifié aux mains de la mort. « Dieu a ressuscité », « Dieu a glorifié », « Dieu a relevé » de la mort - tels sont les termes utilisés en grec par le Nouveau Testament - celui qui a donné sa vie par amour pour son Père et pour les hommes.
Pour les chrétiens, cette victoire sur la mort concerne toute l’humanité. « Nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus, nous ressuscitera nous aussi avec Jésus », écrit Paul aux Corinthiens (2 Co 4, 14). Cette annonce d’une vie surabondante, plus forte que la mort, est le salut, la « bonne nouvelle » fêtée à Pâques.

Extraits de "La Croix" et de "Magnificat"






  Mentions légales   Contact   Administration                Suivre la vie du site    SPIP