Couleurs liturgiques
 

Les couleurs de l’année liturgique

Chaque année, les chrétiens revivent les grands événements de la vie du Christ. Ceux-ci constituent la vie liturgique. Elle se divise en quatre temps forts, symbolisés par des couleurs.

Le violet
L’Avent marque le lancement de l’année liturgique. Il s’agit d’une période de trois à quatre semaines (toujours 4 dimanches) qui oriente non seulement vers Noël, mais surtout vers la fin des temps. Le temps de l’Avent aiguise le "goût de Dieu". Il est déjà venu un jour à Bethléem il y a 2000 ans, il reviendra comme il l’a promis. Le violet est un mélange de rouge et de bleu. Ces deux couleurs correspondent dans les codes de l’iconographie religieuse à la divinité (le rouge) et à l’humanité (le bleu). Le violet de l’Avent nous rappelle que le Verbe s’est fait chair, que Dieu s’est fait homme.

On utilise aussi du violet pendant les 40 jours du carême. C’est un temps de pénitence qui nous fait comprendre que par le don de la vie du Christ, l’homme connaît Dieu et est appelé à vivre de sa vie. Saint Irénée de Lyon disait : "Dieu s’est fait homme pour que l’homme devienne dieu". Le violet du carême rappelle le mystère de la Rédemption où, par amour, l’humain "retrouve" le divin pour sa plus grande joie.

L’or
C’est la couleur de la lumière précieuse. Cette couleur est utilisée lors des fêtes les plus importantes : Pâques et Noël.

Le blanc
C’est la couleur de Dieu. De la pureté, de la lumière et de la liberté. Elle est la couleur des baptisés qui au baptême portent toujours un vêtement blanc, signe de leur liberté. C’est la couleur de la fête. Elle est portée lors des grandes fêtes liturgiques dans l’année.

Le vert
Pour le temps "ordinaire", que l’on appelle aussi "le temps de l’Église", l’Eglise utilise le vert. C’est la couleur de la croissance et de l’espérance. Ce temps liturgique dure en tout 34 semaines et se divise en deux périodes. La première commence le lundi qui suit la fête du baptême de Jésus, jusqu’au mercredi des cendres ; la deuxième commence à la Pentecôte, et dure jusqu’au premier dimanche de l’Avent, fin novembre. Tout au long de ces périodes, la liturgie utilise la couleur verte.

Le rouge
C’est la couleur de l’amour et du don. C’est aussi la couleur du sang versé, par amour, celui du Christ bien sur et celui des martyrs. Le rouge est utilisé pour les fêtes des martyrs le jour des Rameaux, le Vendredi saint, le jour du Sacré-cœur et le jour de la Pentecôte.

Couleur exceptionnelle  : le rose
Le rose est utilisé le 3e dimanche de l’Avent (Dimanche du "Gaudete") et le 4e dimanche du Carême (Dimanche du "Laetare"). Le Violet s’éclaircit en signe de joie... impatiente de vivre la fête qui s’annonce.

Plus rarement : le noir
C’est la couleur du deuil. Mais on utilise plutôt le violet pour les funérailles.






  Mentions légales   Contact   Administration                Suivre la vie du site    SPIP