Auprès de mon arbre - réflexion sur les élections présidentielles
 

La magnifique illustration de la plaquette de Carême de la paroisse m’a inspiré la réflexion suivante

« Auprès de mon arbre, je vivais heureux » chantait Georges Brassens. Il y a près de ma maison un arbre centenaire. Depuis quelques années, ses feuilles jaunissent prématurément, son tronc est envahi par les insectes parasites, et les oiseaux migrateurs ne s’y reposent plus. Que lui arrive-t-il à mon arbre ? Le changement climatique est responsable des hivers trop doux, de l’utilisation intensive des pesticides et les oiseaux migrateurs le délaissent car il le trouve peu accueillant. Mon arbre est à l’image de la France.
Je suis inquiet pour mon pays, pour notre société fracturée par l’exclusion et la pauvreté et malade de ses peurs et de ses divisions. Cela doit nous inviter dans cette période où nous devons choisir un chef d’état, mais aussi la place que nous voulons occuper en Europe et dans le Monde, de nous interroger sur quelle société nous voulons ? Quelques pistes proposées par l’Eglise dans diverses encycliques des Papes depuis Léon XIII (1) à François (2) :

  • Lutter contre les inégalités nationales et internationales,
  • Aider au développement des pays du sud,
  • Avoir des stratégies diplomatiques et militaires tournées vers la Paix,
  • Combattre le dérèglement climatique, la corruption chez nous et ailleurs,
  • Respecter les droits des hommes, des femmes, des enfants ici et ailleurs. Si comme chrétiens nous pensons que l’Evangile est une parole de vie, relisons Mathieu 25 trouverons le discernement nécessaire pour voter. Alex Morvan





  Mentions légales   Contact   Administration                Suivre la vie du site    SPIP